Ruskofittude quand tu nous tiens, tu me fais du bien...

Publié le par Petite Ambre

J’ai intégré mes quartiers d’été. « Petite maisonnette » de village de 7 mètres de haut, accessoirement hauteur sous plafond de la salle à manger pour réception… Ou plutôt hauteur sous ciel…

Ah mais oui, le toit est entièrement escamotable laissant ainsi le chakra du sommet connecter directement avec le ciel…

Le Spa est digne du Carlton, La cuisine ressemble à celle d’un restaurant 3 ou 4 étoiles, Madame et Monsieur, possèdent 3 bateaux, 2 jets et ont quelques superbes demeures…

St Tropez, London, St Jean cap Ferrat, … Porsche et Ferrari pour se déplacer…

Bref bienvenue dans la 4edimension ou rien n’est impossible et ou ni l’enfance, ni la simplicité et encore moins le fait de faire son lit n’existe…

 

J’ai de la chance, de la chance de pouvoir voir tout cela, de manger des bonnes choses et de pouvoir très bien gagner ma vie, MAIS, MERDE je voudrais jamais être à leur place.

 

Non cela ne fait pas rêver, cela ne me donne pas envie d’être péter d’oseille, 10 milliards de dollars de fortune pour être incapable de découper une tomate ?

Incapable de se réjouir d’avoir une femme et une seule ?

Handicapée du sentiment d’aimer et de fraterniser « except » quand la 5ebouteille de Bordeaux à 2000 euros t’a tourné la tête.

 

Merde je le dis, j’aime ma « bofitude » et mes spots sur la tronche, j’aime ne pas alimenter un système qui ne fait que creuser les inégalités. J’aime ma vie, et je remercie les gens qui en font partie de la rendre douce et heureuse.

Je ne voudrais pas non plus oublier de citer c’est femme trop apeurée à l’idée de vieillir qui finisse par avoir la même bouche, les mêmes seins, et la même tristesse au fond des yeux.

Comment peut-on être incapable de vivre simplement ? Comment l’argent fait-il devenir stupidement puant ?

 

 

 

 

Dieu Merci mes patrons sont assez gentils mais bon !!!! Je préfère ma ride du lion naissante et ma cellulite.

J’aime manger avec les doigts et remercier la vie de ce qu’elle met sur ma route, j’aime ce que je suis et je sais que je resterai l’infatigable casse pieds râleuse et affectueuse personne que je suis.

JE SUIS ENTIERE ET FIERE ET L’ARGENT NE REND PERSONNE HEUREUX CROYER MOI !!!

Voilà pour la première partie, écrite courant Juillet.

Voici la deuxième partie.

Il est 6h du mat et je suis réveillé depuis 2h, j'ai la cervelle qui va dégouliner or de son réceptacle si ça continu...

Oui parce que bon, j'ai fini la saison chez les russes, j'ai repris un rythme quasi régulier, avec au moins 2 repas par jour, couché par trop tard levée pas trop tôt...

J'ai cependant avec les semaines tissé des liens très fort avec mon BOSS venu du pays des Tsars.

Et pour finir c'est mon ami, mon ange gardien, mon mécène.

Alors avant de vous demander si j'ai couché avec lui, ou simplement si j'ai fait les finitions je vais lever le voile sur quelques petites choses.

Monsieur P, est l'un des hommes les plus riches du monde et du reste de Russie alors après avoir entendu beaucoup de choses de la part du manager de la Villa ou j'ai bossé (ah oui le bourricot de service... J'y reviendrai...) j'ai fini avec mon naturel décoiffant par lui poser des questions...

Et puis un jour monsieur me demande de venir m'asseoir près de lui pendant qu'il fait Son-Cardio-Sur-Son-Héliptique-Face-à-La-Piscine-à 3millions-L'air-Parfaitement-Détendu.

Moi je lui souris bêtement.. .

Là il m'a carrément demandé de lui raconté un truc fun...

J'lui lâche : « Toi tu as de gros soucis en ce moment , non? »

Lui : « Pourquoi dis-tu cela ? »

Moi : «  Bah ton fils là il galère pour choisir une voiture à 90 000euros ? »

Lui : «  Oui je sais mais qu'es-ce que tu veux il a 21ans il est jeune il veut une voiture à 110 000 euros mais il va encore la fracasser contre un mur...Alors bon une Porsche ca suffira, hein !!!! »

Moi : «  Non mais tu te rends compte que tu as de gros soucis tu sais !!! LOL PTDR MDR je me roule parterre... »

Lui : «  Bon écoute j'ai 7 milliards sur mon compte je pourrais arrêter de bosser et me contenter d'avoir des vrais problèmes de riche, mais en fait j'aime trop mon boulot, oui l'argent c'est bien mais la passion, la prise de risque, l'adrénaline, le stress et la satisfaction d'avoir réussi.... C'est pour ça que je fais ça... »

 

Et de fil en aiguille de la voiture du fils on est passé à moi et devinez quoi bah juste parce qu'il est bon et généreux et qu'il à kiffer grave sa grand mère quand je l'ai massé, il m'a aidé à trouver du boulot à Saint Barth, il m'a permis de mettre de l'argent de côté, il m'apprend à prendre des décisions, il me fait grandir et surtout il me prouve qu'avec de la volonté et de la passion on y arrive toujours.

 

Alors même si OUI ils m'ont bien pressé comme un citron, enfin surtout sa femme, et bien j'ai donné 100% en pensant simplement à mon boulot, ma passion qui tien en un mot : AIMER.

Et aujourd'hui je n'ai plus de questions financière à me poser, ni de question pro, il m'a donné ma chance il a transformer mes vœux en réalité et pour ça et bien je le remercie encore une fois mais surtout surtout je voudrais dire ceci :

 

Et bien la chance elle se provoque, elle se mérite, elle se gagne elle se trouve, parce que mon métier n'existe pas aux yeux de la loi, mais il soigne l'humain.

Mon métier n'en est un que parce que j'y ai cru et que d'autres avant lui m'ont poussé et on cru en moi.

La première des victoires dans la vie c'est de se prendre par la main et de se dire qu'on est exceptionnel, chacun.

On a tous une qualité à développer, une chose à donner, alors même si c'est fastidieux et compliqué, même si c'est plutôt l'envie d'abandonner qui nous pousse le matin,

DON'T GIVE UP AND REFUSE TO LOOSE .

J'ai osé demander, osé être moi, osé dire l'argent je m'en moque je veux juste faire ce que je sais faire, AIMER et APAISER.

J'ai osé dire que ce que j'étais tout le monde peu l'être alors il m'a donné ce que lui peut donner, de l'argent. Et moi je vais pouvoir continuer à donner pour des centaines de personnes.

Alors oui le monde part en chips de carotte, mais il y a encore des gens qui œuvre pour le bien des êtres.

Alors suivons l'exemple chacun à notre niveau et soyons généreux, car ne sait-on jamais, la vie est pleine de surprise et la générosité et la passion aurons raison.

Moi je continuerai à masser quand on me le demandera, et surtout je continuerai à regarder le ciel en me disant que mon étoile elle a plein de copines et que chacun à la sienne, suffit d'y croire...

 

A oui et puis aussi faut dire que si chacun à notre niveau on faisait ce que lui fait, donner ce que l'on peut, sans jugement sans trop de question et bien on pourrai recréer le lien qui jadis unissait les humains partout, c'est la solidarité et l'entraide, la considération que l'autre est de même nature et à le même potentiel.

Parfois il suffit juste d'y croire et tout se matérialise.

 

 

 

Lève Toi et Marche il disait l'autre,

J'ai bien fait quand même de pas le suicider et d'arrêter d'être malade, j'ai bien fait de prendre ma vie en main et de persévérer....

 

C'est grâce à moi mais c'est grâce à vous, à toi ma Douce, à Toi mon Chad',

Merci Maman, Papa, Ma sœur, Ma Violette, Fredrik, Ma tata Nad et mon tonton Bruno, Vincent, Bertrand, J-L, Alexandra, Toi et toi et toi et Mamie et Papy et Maryline et les claques de la vies et les joies et Stéph et K, et Dasky et Manu et Tous ceux et celles qui ont jalonné ma vie et qui sont là encore, et qui seront là.

LOVE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Chère Petite Ambre, ton écrit du 25 m'a donné un grand coup de bonheur et en te relisant, j'ai eu un éclair, je me suis dit "mais c'est la<br /> petite soeur de Rimbaud ! Pourquoi Rimbaud, parce que voilà 8 mois,<br /> j'ai interprété le personnage au théâtre face à Verlaine, et là en te<br /> lisant, me reviennent des mots, des phrases à lui, comme :<br /> "l'amour est à réinventer, on le sait" ou "le monde a soif d'amour, tu<br /> viendras l'apaiser", et toi : "je veux juste faire ce que je sais faire<br /> AIMER et APAISER".<br /> Je ne vais pas te citer tout Rimbaud, mais encore deux choses :<br /> "je ne parlerai pas, je ne penserai rien, mais l'amour infini me montera<br /> dans l'âme et j'irai loin, bien loin, etc...." puis :<br /> "la première étude de l'homme qui veut être poète est sa propre<br /> connaissance", et là je crois que tu es devenue poète ou bien l'avais-tu<br /> au fond de toi cette connaissance.<br /> Ne crois pas que je te flatte, ce n'est pas ma nature, mais tu m'as<br /> bluffée (dans le sens épatée) depuis le début de tes écrits.<br /> Si j'avais eu une fille, j'aurais aimé qu'elle te ressemble.<br /> Mille bisous petite Ambre. ELI
Répondre